Archives de
Étiquette : Partenariat

* La guerre des cancres – Bertrand Matot

* La guerre des cancres – Bertrand Matot

Sur la colline de Montmartre, le lycée Rollin (aujourd’hui Jacques-Decour) fut le creuset des parcours les plus stupéfiants de la Résistance et de la collaboration françaises. Une France miniature, où se côtoyèrent cancres et bons élèves, collaborateurs et résistants de la toute première heure.
Berty Albrecht, Henri Alleg, Jean-Claude Brisville, Jeacques Decour, Jean-Toussaint Desanti, André Essel, Yves Jouffa, Yvonne Le Tac, Edgar Morin, Jacques-Francis Rolland, François Truffaut, et, après la guerre, Lucie Aubrac, Jean-LouisCurtis, Boris Cyrulnik, Jean-Pierre Vernant : tous sont passés par le lycée Rollin. Certains sauvèrent l’honneur de la France, d’autres furent miliciens ou Waffen-SS de la tristement célèbre division Charlemagne. A la fois« fabrique » d’antifascistes et de collaborationnistes, ce lycée fu tun lieu à part, où cancres et surdoués connurent des destins croisés, toujours extrêmes et souvent oubliés. Il fut aussi une pépinière des mouvements artistiques et intellectuels de l’après-guerre, tels que les Lettres françaises et le « Groupe de la rue Saint-Benoît » pour la littérature ou le mouvement de la Nouvelle Vague pour le cinéma.

* Un roi sans lendemain – Christophe Donner

* Un roi sans lendemain – Christophe Donner

Qui a tué l’enfant du Temple ?
C’est la question que se pose aussitôt Henri Norden, quand on lui demande d’écrire le scénario d’un film consacré au fils de Marie-Antoinette et de Louis XVI.
Principal suspect : Jacques-René Hébert, écrivain favori des sans-culottes et directeur du Père Duchesne, le journal le plus scandaleux et le plus célèbre de la Révolution. A l’heure où l’on pense avoir authentifié le cœur de Louis XVII, le tabou sur le destin de ce « roi sans lendemain » est-il vraiment levé ? La réponse est expiatoire. Si elle n’est pas dans le film de Norden, elle se trouve dans le roman de Donner.

* Vénus & Hottentote – Carole Sandrel

* Vénus & Hottentote – Carole Sandrel

A l’aube des années 80, on pouvait encore « admirer » au Musée de l’homme à Paris en France le moulage et le squelette de la « Vénus hottentote » dont l’étonnant physique fit déplacer les foules au début du XIXe siècle. Retour sur une histoire dramatique.

Qu’avait-elle de si particulier, Sarah Bartman, femme khoi d’Afrique du Sud, pour qu’au début du XIXe siècle, on l’exhibe comme un animal dressé, dans les foires et au Muséum, devant les badauds d’Angleterre et de France ?
Il ne s’agissait pas seulement de l’attraction de ses fesses aux dimensions exceptionnellement généreuses, prodige de la nature aux yeux des savants et bateleurs, mais de particularités intimes qu’elle se refusa à dévoiler jusqu’à sa mort. Alors seulement l’éminent Georges Cuvier, père de la paléontologie, put les examiner, après prélèvements, et sans états d’âmes, comme en témoigne son rapport d’autopsie qui, pendant longtemps, ne choqua personne. Sarah Bartman était esclave, son fessier extraordinaire devait inspirer ce commentaire à un contemporain : « Elle était stéatopyge jusqu’à la faute… ».
C’est le destin terrible de cette femme, surnommée la « Vénus Hottentote » et dont les « restes », presque deux cents ans plus tard, sont revenus en majesté dans son pays natal, l’Afrique du Sud, que Carole Sandrel restitue ici dans un récit bouleversant.

* Ma fille, qui es-tu ? – Margaret Leroy

* Ma fille, qui es-tu ? – Margaret Leroy

À Londres, Grace élève seule sa fille de quatre ans, Sylvie. Depuis peu, le comportement de l’enfant l’inquiète: violentes crises de colères, phobie de l’eau et cauchemars terrifiants se succèdent. Quand Sylvie tombe sur une photo de Coldharbour, un petit port irlandais, elle affirme à sa mère y avoir déjà vécu. Et elle veut rentrer chez elle. Délire d’une enfant perturbée ou souvenirs d’une vie antérieure ? Grace, déboussolée, se tourne alors vers Adam, un jeune professeur de psychologie. Tous trois embarquent pour un singulier voyage à Coldharbour, pour une enquête dans le temps, angoissante et brutale. Et si les ombres du passé rôdaient encore, menaçant Sylvie ?

* Les soleils de Néfertari – Michelle Moran

* Les soleils de Néfertari – Michelle Moran

Un vent de changement souffle sur la ville de Thèbes. Un incendie a emporté toute la famille royale, à l’exception de la petite Néfertari, nièce de Néfertiti. Descendante de l’ancienne famille régnante qualifiée d’hérétique par la nouvelle dynastie, Néfertari devient une paria et erre seule dans les couloirs déserts du palais.
Jusqu’au jour où la tante du pharaon décide de la prendre sous son aile et lui offre une éducation digne d’une princesse. Ensorcelé par le charme irrésistible de Néfertari, le fils du pharaon, le futur Ramsès II, décide de l’épouser malgré l’opposition du peuple d’Égypte.
Dotée d’une intelligence politique exceptionnelle et d’une détermination farouche, la jeune Néfertari parvient à s’élever au-dessus des intrigues de cour et à s’imposer comme la reine d’Égypte. Elle entrera dans l’histoire en devenant la meilleure alliée de Ramsès II, l’aidant à surmonter les épreuves d’un règne tumultueux.