Le Kabbaliste de Prague – Marek Halter

Le Kabbaliste de Prague – Marek Halter

Éditions : Robert Laffont | Parution : 15/04/2010 | 288 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

À l’entrée du ghetto de Prague se dresse une statue que ni les Nazis ni les Soviétiques n’ont osé détruire : celle de Rabbi Loew, le « Maharal » (acrostiche de Notre Maître Rabbi Loew) de la ville juive en 1600, celui qui, par la seule puissance de son verbe, créa le Golem, un être de boue à l’image de l’homme… C’est à ce personnage, le plus prestigieux représentant de la kabbale, que s’est attaché Marek Halter pour revisiter la légende du Golem.
Quand à la fin du XVIe siècle le ghetto de Prague est réduit une fois de plus à feu et à sang, la petite-fille du Maharal perd son mari, dépecé lors d’un massacre. Elle supplie alors son grand-père de créer une force capable de sauver les juifs de l’anéantissement. La kabbale, chemin de la secrète sagesse, affirme qu’un homme pur peut, ainsi que Dieu, engendrer la vie par la puissance de son verbe. Le Maharal accepte. Ainsi naît le Golem, être de boue à la force illimitée qui va, pour la première fois, apporter la paix au peuple. Mais ce monstre, une fois vivant, s’avère pétri de sentiments et d’émotions. Et quand cette « arme atomique » prend conscience de sa condition, elle se retourne contre ceux qui l’ont sortie du néant. Une fois encore, la preuve est imposée aux hommes que la paix ne saurait être le fruit de la force mais de la seule sagesse.

∴ Mon avis ∴

Depuis le temps que je voulais découvrir la plume de Marek Halter… Je le connaissais pour ses talents « d’orateur » et de conteur. À chacune de ces apparitions médiatiques, j’étais à la fois fascinée et apaisée par sa façon de s’exprimer. Il y a quelque chose d’inexplicable, de si précieux que j’avais un peu peur de ne pas trouver dans ses écrits. Mais finalement, j’ai fini par prendre un titre – au hasard – à la médiathèque. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec « Le Kabbaliste de Prague » dans les mains, en tout ignorance. Certes j’avais beaucoup entendu parlé de ce livre à sa sortie, mais je dois avouer que la Kabbale et le Golem… c’était quelque peu abstrait dans mon esprit. Pour tout vous dire, j’ai une grande curiosité sur la culture hébraïque mais je n’en suis qu’aux prémices de mon instruction.

Une fois encore je me refuse à tout résumé de cette histoire, d’une part parce que j’aurai peur d’oublier des éléments essentiels et d’autre part parce que ce serait un gâchis immense pour votre lecture. C’est peut-être une erreur de ma part, mais j’ai eu une double lecture de cette histoire à la fois celle d’un conte car il y a une dimension magique/mystique au déroulé et cette plume… Mais j’ai aussi eu l’impression de lire certains textes sacrés que j’ai commencé à approcher. Je pense que cette histoire s’aborde différemment selon les sensibilités de chacun. Personnellement, j’ai été très touchée par la délicatesse de David, la bienveillance du Maharal et la force d’Eva. Et que dire du Golem ? Émotion profonde et intense, il m’a fait pensé à un autre personnage qui me bouleverse tant : Quasimodo – même si tout les deux n’ont pas grand chose en commun, ils m’émeuvent à un point indescriptible.

Toujours est-il que je conseille ce livre à tous, si vous n’avez et/ou ne recherchez aucune dimension spirituelle vous pourrez y trouver une belle histoire (un conte ?) pétri de sentiments et de réflexions sur l’âme humaine, mais si au contraire vous rechercher une plus grande profondeur vous y trouverez également votre compte.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *