Être lecteur et blogueur

Être lecteur et blogueur

Lorsque j’ai ouvert ce blog, en avril 2012, j’étais pleine de projets et d’entrain. Depuis deux ans, déjà, je proposais des chroniques de quelques unes de mes lectures sur mon autre blog – aujourd’hui fermé – qui avait une « ligne éditoriale » un peu fourre-tout. Je voulais un nouveau support entièrement dédié aux livres. Tout simplement parce qu’à l’époque, je me sentais limité dans mes chroniques, je devais les espacer afin de proposer un contenu toujours aussi varié sur le-dit blog. Eh oui à cette période, je lisais énormément…

C’est donc ainsi, que Bibliobulle a ouvert ses portes. Je pouvais partager TOUTES mes lectures. Dans mon petit esprit tout plein de tocs, il fallait que je m’organise. Ainsi, j’ai repris quelques RDV incontournables des les blogs livresques : « C’est lundi, que lisez-vous ? », « In my mailbox », et d’autres encore… Sauf que rapidement, je me suis rendue compte que cela ne correspondait pas à mon « mode » de lecture. Je n’avais pas (et n’ai toujours pas d’ailleurs) les moyens d’acheter des livres toutes les semaines – même si j’en rêverais -, je n’avais bien évidemment pas de partenariats, ni de « Service Presse » tout le tour du ventre. Et en ce qui concerne, les « C’est lundi », là cela m’a vite « gonflé ». Parce que je peux tout aussi bien lire 4 livres dans la semaine, qu’un seul en deux mois, et surtout je ne sais jamais ce que je vais lire à l’avance – où si je le sais il est très probable que je change d’avis.

Qu’importe la thématique, lorsque vous êtes blogueur, irrémédiablement, vous allez jeter un coup d’oeil chez les autres pour voir ce qu’il se fait, piocher des idées, des inspirations… Le souci, c’est quand vous êtes passionné par le sujet de votre blog – ce qui tout de même plus judicieux – ces inspirations deviennent vite des envies. Donc ce livre que vous voyez partout, à force vous le voulez également. S’il plaît autant, pourquoi pas à moi aussi ? Quitte à vous renier à la longue. Je suis naturellement quelqu’un avec un fort esprit de contradiction, si tu me dis qu’un truc va me plaire : il ne me plaira pas ou je ne vais même pas m’y intéresser. C’est idiot, mais c’est comme ça – même si j’y travaille.

Voilà comment je me suis retrouvée avec une PaL (la fameuse) totalement indécente. À titre indicatif, à mes débuts, je vivais dans un studio donc je n’avais qu’une petite bibliothèque qui était à moitié pleine et à peine deux ans plus tard (j’avais certes déménagé), je me retrouvais avec trois bibliothèques pleines ! Et le pire c’est que je ne lisais plus tant que cela…. Pourquoi me direz-vous ?
Outre le fait, où j’ai eu des périodes où je manquais cruellement de temps (deux boulots et des activités annexes très prenantes) ; je me retrouvais surtout avec des livres qu’au final je n’avais plus envie de lire. Soit par qu’ils étaient là depuis trop long temps et que j’avais perdu l’entrain de l’achat, soit parce que je ne savais même plus pourquoi je les avais ou encore parce que j’avais été trop déçue pas ce même genre de livres.

J’étais tombée dans le pire des schémas : devoir gérer mon activité de blogueuse tout en lisant des titres sous influence. Eh oui car même si ce n’était pas ce que je recherchais, à savoir rentrer dans le moule, j’essayais de coller à l’actualité des sorties et de suivre les tendances du moment. Moi, la rebelle dans l’âme ! En croyant bien faire, je m’étais faite avoir et je m’étais perdue. C’est pour cela que Bibliobulle, n’a que très peu de temps tourné régulièrement. Me forcer à lire, c’est quelque chose d’impossible pour moi. Et devoir parler de livres dans lesquels vous ne trouvez pas d’intérêts parce qu’ils ne vous correspondent pas ou ne vous plaisent pas, c’est totalement inintéressant !

Plus d’une fois j’ai songé à tout arrêter, d’où les longues pauses ici. Mais bloguer me plaît et j’aime trop les livres. Donc après une très longue introspection, j’ai décidé de continuer, mais à MA façon !

J’ai fait un gros ménage dans mes bibliothèques : je me suis débarrassée de tout ce qui ne me faisait pas envie. J’ai fait un immense tri dans ma « wishlist » également, en me posant deux questions : « Tu veux vraiment le lire ? », « Et pourquoi ? », si je ne pouvais pas répondre à ces DEUX questions c’est que je ne les voulais pas vraiment. Ainsi, j’ai écarté beaucoup de livres « dans le coup ». Mais à contrario, je refais un tour dans ce que j’avais déjà lu pour voir les titres qui pourrait être dans le même univers et j’ai aussi remis le nez dans ce que les auteurs que j’appréciais avaient à proposer. Et vous savez quoi ? Eh bien, je ne me suis jamais sentie aussi légère !

Concrètement, comment tout cela va se traduire sur le blog ? Eh bien sans pression, il y aura des chroniques quand il y en aura et s’il n’y en a pas tant pis. Mais je vous rassure, j’ai pas mal lu ces derniers mois, donc un j’ai un bon petit stock de chroniques et surtout de jolis moments à vous partager. Ensuite, de quels types de livres vais-je vous parler ? Pareillement, au fil du vent, selon mes envies entre ce que je piocherai dans mes bibliothèques, ma wishlist ou lorsque je flânerai à la bibliothèque. Il est donc peu probable que vous trouviez ici le tout dernier livre sorti ou même celui va sortir prochainement, mais cela peut arriver. Je pense surtout qu’il y a déjà tellement de livres déjà parus et dont on a pas ou peu entendu parler que c’est bien triste de ne courir qu’après le tout dernier à la mode…

J’espère que vous allez continuer à me suivre et ce virage vous plaira. Si vous avez déjà lu cet énorme pavé, vous avez tout mon respect.

A très vite !

(© Crédit photo Pixabay)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réaction au sujet de « Être lecteur et blogueur »

  1. Moi je trouve ton article très courageux et je suis tout à fait d’accord avec toi. Finalement, à cause de soucis financiers j’ai arrêté d’acheter et par contre je dévalise ma médiathèque ! En tout cas, je suivrai l’activité de ton blog avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *