Quand j’étais Superman – Raphaël Poulain

Quand j’étais Superman – Raphaël Poulain

Éditions : Pocket | Parution : 05/12/2013 | 256 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

La clameur des stades, le frisson des grandes victoires, Raphaël Poulain, ancien ailier du Stade Français et ex-grand espoir du rugby, était destiné à y goûter de longues années. Mais l’homme d’acier n’était pas invulnérable. Argent facile, alcool, excès en tous genres et blessures à répétition ont eu raison de celui que l’on surnommait déjà le « Lomu Blanc ».
Avec humour et sensibilité, il plaque sur le papier son expérience, sa difficile reconstruction et son retour à une vie normale.

∴ Mon avis ∴

C’est avec une certaine « émotion » que je vais vous parler de ce livre, en l’occurrence, il s’agit d’une relecture mais surtout bien plus que d’un simple livre. Finalement, le plus gros défi de cette chronique sera pour moi ne pas trop m’éparpiller sur le sujet. Le rugby, son « évolution », les hommes qui le vivent et le font vivre, les parasites qui gravitent autour… je pourrais tenir des heures sur le sujet. Mission de la chronique : rester centrée sur le livre en lui-même et – si possible – vous donner envie de le lire.

Résumer ce livre est quasi impossible, cela reviendrait à réduire l’humain à quelques faits, faire abstraction de certains évènements qui déclenchent tant de choses. Mais si je devais tout de même condenser ce qui vous attend dans ce récit, je dirai que c’est le cheminement d’un enfant jeté bien trop violemment dans le monde des adultes bercé d’illusions, de paillettes et de promesses en échange de sacrifices physiques et psychologiques irréparables.

Vous l’aurez compris, ici point de contes de fées avec un happy end à la Disney. Raphaël vous embarque avec lui dans les méandres de ses souvenirs sportifs mais aussi et surtout humains. Le récit est touchant, émouvant parce qu’il est vrai, sincère, brut… comme le rugby, enfin… celui d’avant, le fameux « rugby cassoulet », celui d’avant le chambardement de la professionnalisation, la folie médiatico-marketing qui a tout dénaturé. Même si sur certains points, un cadre légal s’imposait, l’esprit a beaucoup (trop) perdu. Mais je m’égare…
Au fil des pages, on assiste à la chute inévitable du Grand Joueur, qui pousse trop loin son corps, parce qu’on lui rabâche que c’est le meilleur, qu’il a tout pour lui et surtout à l’homme encore à l’âme enfantine qui se sent si redevable de ce qu’on lui offre, de la confiance qu’on lui accorde qu’il ne s’écoute pas, n’écoute pas son corps qui va inévitablement le lâcher.
La montée en puissance du sportif, les « conneries » avec coéquipiers, les blessures, la chute, les doutes, les tentatives de reconstructions, de reconversions…

Au-delà de l’aspect sportif, c’est avant tout l’histoire d’un homme qui se voit encore enfant avec son slip de Superman.

Un très beau récit qui ouvre les yeux sur la capacité qu’à l’humain de se relever même lorsqu’il tombe au plus bas.
Même si vous n’êtes pas adepte du rugby, je vous conseille véritablement ce livre dont on ne ressort pas indemne, même si je sais que je ne suis pas totalement objective…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *