Éditeur : Pocket Jeunesse | Parution : 19/09/2013 | 583 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram aurait dû mourir en 2026.

Mais à la dernière seconde, sauvés par un homme mystérieux, ils ont échappés à leur destin. Désormais, les trois adolescents vivent en marge de l’Histoire, au service d’une agence dont nul ne connaît l’existence.
Leur nom : les TIME RIDERS.
Leur mission : empêcher que des voyageurs venus du futur ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

∴ Mon avis ∴

Au menu de cette lecture : voyage dans le temps, l’assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy, la Second Guerre Mondiale, des clones humains à l’Intelligence Artificielle décuplée !
Je l’ai dit plus d’une fois, mon esprit pragmatique entrave souvent mes lectures, sauf que je suis également faite de contradictions et que j’ai toujours adoré les voyages dans le temps. Cela a probablement un lien avec ma passion pour l’Histoire qui fait que j’aurai tellement voulu voir tel évènement ou rencontrer tel personnage… Donc le thème de ce livre, les périodes ciblées, c’était pile poil fait pour me plaire.

Liam, Maddy et Sal se trouvent enrôlés par Foster dans une agence un peu particulière. Enfin enrôlés… c’était soit le suivre, soit mourir. Trois pré-ado et ado qui se retrouvent avec la mission de préserver le fil de l’Histoire. Un premier voyage-test le jour de l’assassinat de JKF, puis c’est le saut dans le grand bain avec une histoire modifiée dès la Seconde Guerre Mondiale, où Hitler meurt bien plus tard que ce ne pensions savoir, où il est sous l’emprise d’un autre homme qui prendra le contrôle du monde jusqu’à vouloir l’anéantir… Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Très rapidement, j’avais dépassé les 250-300 premières pages sans m’en être rendue compte, j’étais plongée dans les aventures de Liam, Bob et leurs petits camarades. Extrêmement curieuse de savoir ce que Kramer cherchait à faire… L’action s’enchaîne vite, les pages se tournent et puis arrivé au milieu du livre tout ralenti. Même s’il se passait des choses, j’avais l’impression qu’on tournait en rond, trop de blabla, d’actions inutiles car finalement ça ne faisait pas avancer le récit. Très clairement, avec 180-200 pages de moins, ce livre m’aurait totalement conquise, mais là… c’est trop long pour pas grand chose.

Un peu trop de longueur certes, mais ma curiosité a tout de même été piquée et je tenterai très probablement la suite, les époques historiques à venir m’intriguant pas mal…

1 Commentaire on Time Riders (T1) – Alex Scarrow

  1. joanna
    4 février 2015 at 13 h 55 min (3 années ago)

    Je n’aime pas trop les séries mais de celle-ci je suis fan. J’adore les histoires de voyage dans le temps. Je n’ai pas trouvé de longueurs dans ce premier tome. J’en garde un très bon souvenir ainsi que des suivants. si je ne me trompe pas j’en suis au 6eme Tome. ton article me donne envie de m’y remettre. Merci

    Répondre

Répondre

Votre email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

Comment *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.