Harry Potter : à l’école des Sorciers (T1) – J.K. Rowling

Harry Potter : à l’école des Sorciers (T1) – J.K. Rowling

Éditions : Folio Jeunesse | Parution : 09/2011 | 322 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

∴ Mon avis ∴

Lecture hautement improbable pour moi. Au moment de la sortie de ce premier tome, j’avais beaucoup de mal à comprendre l’engouement notamment de la part des adultes, cette histoire étant clairement dirigée vers un public jeune. La sortie des films n’a rien arrangé, trop de pub tue la pub. J’avais tout de même tenter lire ce livre, mais gros ennuie dès le premier chapitre ce qui avait relégué cet ouvrage bien rapidement entre les mains de l’une de mes nièces.

Je ne vais pas vous mentir, curieuse comme je le suis, j’avais jeté un œil sur la version cinématographique (les deux premiers volets, il me semble), mais… mouais…

Puis finalement en m’inscrivant au Baby Challenge Jeunesse de Livr@ddict, j’ai retrouvé ce volume dans la liste (décidément une vraie persécution), dès lors il n’était plus question de se défiler, je lirai ce livre après tout c’est pour un public jeune, pas trop de pages, je devrai donc y survivre.

Outre passés les deux premiers chapitres qui me laissaient perplexes, j’ai fini par découvrir une histoire rudement bien ficelée (d’autant plus que c’est un roman jeunesse), une intrigue qui vous emmène jusqu’au bout. Évidemment, ayant vu le film avant, la fin de ne m’a pas surprise. Mais la construction du récit fait qu’effectivement on ne devine pas le « méchant » avant la toute fin.

Ce qui m’a tout de même dérangé, c’est certains dialogues, qui clairement ne sortiraient jamais de la bouche d’enfants de ces âges ailleurs que dans un livre.

Lecture somme toute agréable, même si je ne pense pas – dans l’immédiat – me pencher sur les autres tomes. Ce que j’aime dans les histoires de « sorcellerie » c’est lorsqu’il y a un coté mystique ; ce qui dans ce cas présent n’est clairement pas le cas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réaction au sujet de « Harry Potter : à l’école des Sorciers (T1) – J.K. Rowling »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *