Anges & Démons – Dan Brown

Anges & Démons – Dan Brown

Éditions : JC Lattès | Parution : 03/2005 | 569 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

Robert Langdon, le célèbre professeur d’histoire de l’art, spécialiste de symbologie religieuse, à Harvard, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge sur la poitrine d’un éminent homme de science qui a été assassiné. Il fait alors une découverte incroyable : il s’agirait d’un crime commis par une très ancienne société secrète, les Illuminati, laquelle s’est également emparée d’un conteneur renfermant une substance très dangereuse. La secte, qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles, a juré d’anéantir l’Eglise catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu’une terrifiante bombe à retardement menace ! Dans cette folle course contre la montre, Langdon aura comme alliée, Vittoria, une ravissante jeune scientifique qui l’aidera à décrypter d’archaïques symboles qui d’églises en places romaines le mèneront jusqu’à l’antre des Illuminati

∴ Mon avis ∴

Une nouvelle « aventure » du, désormais célèbre, Professeur Langdon. Cette fois-ci, il nous mène au Vatican en plein conclave en ayant au préalable fait un crochet par le CERN, en Suisse. La société secrète mise à l’honneur ou plutôt en opposition avec la Sainte Église Chrétienne est les Illuminati.

Dans la lecture, le premier obstacle est la partie dédiée au CERN, qui est assez peu digeste et cela se confirme au fil des pages puisqu’une lassitude s’installe et l’issue de l’histoire semble s’éloigner à mesure que l’on avance. En bref, les 200 premières pages sont nettement en trop.
Le second obstacle, qui m’est probablement propre est la partie conclave, certes peu affirmée mais restant en toile de fond. Cela ne m’a pas passionné, mais ayant récemment lu plusieurs livres sur ce thème (notamment les Borgia) ce fut la fois de trop. Tout ce qui touche au Vatican, et en particulier lorsqu’il est question de conclave est bien trop politisé. Certes c’est une réalité, mais il aurait été plus « ludique » ou « constructif » d’accentuer le spirituel qui s’opposerait plus fortement à la science et offrirait une fin plus surprenante.

Ma principale déception est qu’en finalité ce n’est pas Robert Langdon qui trouve les indices mais les personnages autour de lui, ce qui ne lui donne que le rôle du professeur, celui qui explique mais en aucun cas celui qui cherche.

Et enfin, pour ceux que les « Illuminati » intéressent, n’attendez pas grand chose de ce livre, cette société secret n’est en réalité qu’effleurée.

Lorsque l’on ne lit qu’un ou deux romans de Dan Brown cela passe très bien, mais pour ma part, en étant au troisième, le fait qu’en VF ils n’aient pas été publiés dans l’ordre est quelque peu gênant dans la construction des récits. Ce qui explique, je pense certaines déceptions des lecteurs. L’évolution de la plume de l’auteur est totalement faussée, sans parler de la psychologie du personnage de Robert Langdon.
De toute mes lectures, signée Dan Brown, ma préférence se porte nettement vers « Le Symbole Perdu », qui à mon sens est mieux rythmé et plus abouti. A raison, étant son dernier livre en date.

Globalement, je suis déçue car le contenu est moins qualitatif ; cependant, cela reste une bonne lecture de vacances par exemple, ou idéale pour les transports en communs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *