Vampire et Célibataire (Queen Betsy T1) – MaryJanice Davidson

Vampire et Célibataire (Queen Betsy T1) – MaryJanice Davidson

Éditions : Milady | Parution : 02/2011 | 352 pages | Acheter : ici

∴ Résumé ∴

« Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non… »

∴ Mon avis ∴

Première chronique publiée ici, pour ma toute première lecture « Bit-Lit ». Un style de littérature en plein essor, sur le modèle de la Chick-Lit, il s’agît de publications essentiellement destinées à la gente féminine. Dans le cas de la « Bit-Lit » c’est un univers mêlant humour, légèreté et vampirisme (loup-garou et autres créatures dotées de jolis crocs aiguisés).

Comme je le disais, c’est mon premier livre de ce style. Après avoir lu beaucoup d’ouvrages aux atmosphères assez lourdes et denses, j’étais à la recherche de légèreté. La Bit-Lit était un mystère pour moi, mais au final une évidence, ayant été dans ma « prime jeunesse » une grande fan de « Buffy contre les Vampires » et autres phénomènes de l’époque. La coïncidence aura voulu qu’au moment de ma prospection littéraire j’ai fais la découverte d’une chaîne Youtube d’une demoiselle qui présentait la Bit-Lit et parmi ses suggestions, ce livre.

Honnêtement, je n’aurais pu avoir une meilleure initiation, l’héroïne Betsy (ou Elizabeth Taylor pour l’état civil) est pile poil dans ce que j’aime : une râleuse, indépendante (mais accro aux chaussures) avec un humour noir.

Betsy est plus attachante que le fond de l’histoire, mais cela est sûrement dû à mon coté pragmatique. Cependant il faut avouer que son rejet de sa nouvelle nature de « suceuse de sang » ainsi que son statut prophétique amène tout le piquant du récit que l’inévitable « je t’aime moi, non plus » du Satané Sinclair entrainant quiproquo et situations cocasses.

A noter tout de même quelques scènes un peu… « olé olé », à ne pas forcément laisser dans les mains des pré-ados. Quoiqu’avec ce qui passe à la télé…

Une excellente lecture détente, je continuerai très volontiers cette saga, tout en approfondissant la Bit-Lit avec probablement une recherche vers des volumes un peu plus sombres.

∴ Morceaux choisis ∴

« La voiture me percuta à soixante kilomètres heure (ça, ce n’était pas mortel) et me projeta contre un arbre (ça ça l’était beaucoup plus). »

« Les méchants s’effondrèrent, encore plus morts que le disco, arborant leur tête des mauvais jour pour l’éternité. »

« Que je ne te reprenne pas à entrer chez moi sans ma permission ! Si tu touches encore à mes affaires, morte ou non, je te ferai remonter le cul jusqu’aux épaules. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *